Attaque Castafiore contre les disques durs

Actualités - Attaque - Posté on 23 Fév 2018 at 7:48 par cnis-mag

Il aura fallu le concours de 6 universitaires pour redécouvrir ce que l’industrie automobile, les spécialistes du Dolby Surround et les amateurs de musique techno savent depuis longtemps : les infrasons produisent des vibrations éprouvantes pour les mécanismes délicats, qu’il s’agisse de ceux d’une montre ou d’un disque dur …

… mais dans le cas d’un disque dur (sorte de périphérique de stockage fortement utilisé avant la généralisation des SSD), on peut appeler ça une « attaque en déni de service » et en rédiger une communication, porte ouverte aux conférences situées dans les pays les plus exotiques.

L’étude de 8 pages, dont 2 dédiées aux références, explique comment utiliser un caisson de basse orienté en direction de la « gamelle », à moins d’un mètre de distance, et excité par un signal situé entre 2,5 et 10 Hz avec une pression acoustique de plus de 90dBa. La boîte à bruit secoue durement les tripes du disque (une tête de lecture flotte à quelques microns de la surface magnétique) et rend toute lecture impossible par simple désalignement mécanique provoqué par les variations de pression de l’air.

Il n’est donc pas conseillé d’installer un NAS dans l’immédiate proximité d’un woofer de boîte de nuit, dans la proche périphérie d’une presse industrielle ou d’un système de détection sous-marin. Notons au passage que s’ils sont nuisibles pour les disques durs, les infrasons à haute dose sont également néfastes pour la santé des êtres vivants, humains y compris.

Laisser une réponse