Cartes de crédit : aux USA, la « puce » ne sert à rien

Chiffres - Tendances - Posté on 14 Nov 2018 at 8:17 par cnis-mag

Les vieilles habitudes ont la vie dure, explique une étude de Gemini Advisory. Il y aurait, à l’heure actuelle, près de 60 millions d’identités bancaires Etats-Uniennes piratées durant l’année écoulée, malgré le fait que 93% d’entre elles seraient des cartes à puce conformes au standard EMV.

La raison ? l’obstination des commerçants d’Amérique du Nord à ne pas faire appel au « chip & pin ». Lors d’un achat en boutique, c’est encore le vieux système de lecture magnétique qui est majoritairement utilisé. A cette mauvaise pratique s’ajoutent les hacks massifs de début d’année (Home Depot, Target) qui sont venus gonfler les statistiques de cette sinistralité bancaire.

Laisser une réponse