Coup de filet et phishing à la niçoise

Hack - Posté on 29 Août 2012 at 8:34 par cnis-mag

Généralement, les « pros » du phishing ont la prudence de ne jamais jeter leurs filets sur leurs propres rivages, l’extraterritorialité étant une protection juridique plus efficace que les remparts du fort de Brégançon. Cela n’a pas été le cas de ce Niçois qui s’est fait pincer par la brigade de lutte contre la cybercriminalité de Nice, pour avoir directement exploité des données bancaires de quelques-unes de ses 1300 victimes. Ce sont nos confrères de Nice Matin qui relatent l’évènement, et qui précisent que le dol financier graviterait aux environs de 70 000 euros. Une belle somme pour une personne seule et manifestement inexpérimentée.

Plutôt que de s’offrir des voitures de luxe, le cyber-escroc achetait des vélos haut de gamme en fibre de carbone. C’est précisément son penchant pour la joyeuse pédale et ses habitudes chez les revendeurs de régime avec selle que les policiers ont pu lui mettre la main au collet*.

Pour une affaire élucidée, plusieurs milliers d’autres restent impunies. Depuis le mois de juin, le niveau de qualité des emails d’hameçonnage a franchi un bond qualitatif impressionnant, capable de piéger même une personne avertie. En tête des plus belles réalisations du moment, les éternels email Paypal.

*ndlc, Note de la Correctrice : Non, la main au collet, ça ne se passe pas à Nice mais à Monaco (http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Main_au_collet). C’est peut-être à côté, mais on ne mélange pas la grâce de Grace et les fichus phiseurs …

Laisser une réponse