De l’inculture informatique Britannique

Actualités - Société - Posté on 21 Mar 2011 at 11:57 par cnis-mag

Le Reg rapporte les résultats édifiants d’un sondage réalisé par l’ICO (les anges-gardiens de la vie privée en Grande Bretagne), et se penchant sur la sécurisation des réseaux sans fil familiaux : Deux Britanniques sur cinq n’ont aucune idée des procédures à suivre pour modifier les réglages sécurité de leurs routeur sans fil. Sur un échantillonnage de 2000 adultes, il apparaîtrait même que 16 % d’entre les sondés sont incapables de dire si oui ou non leur réseau WiFi est sécurisé. Manque de clarté des documentations émises par les FAI, absence de règles écr
ites sur les « politiques de mots de passe » déplore l’ICO. On retombe, estiment nos confrères du Reg, dans le syndrome de « l’impossible programmation du magnétoscope ».

En France, où existe fort heureusement le délit d’incompétence informatique et où chaque individu est tenu responsable d’une non-protection de ses routeurs, l’on a pu, depuis l’adoption de la loi Hadopi, constater une très forte augmentation des serveurs RADIUS installés dans les foyers Français, l’enseignement de Wireshark dans les écoles primaires et les maisons de retraite est devenu obligatoire, et chaque Ministre maîtrise désormais parfaitement les arcanes du remplacement du protocole WAP au sein d’un firewall OpenOffice. Pauvres Gibis, qui devraient prendre exemple sur nous …

2 commentaires

  1. mel

    Attention, la fin de l’article a été contaminée par le virus de l’humour britannique 😉

  2. Zus

    A quand la même étude pour le France (histoire, comme le dit le second paragraphe, de mesurer l’impact d’Hadopi sur le niveau (déjà élevé) des internautes français)

Laisser une réponse