Hadopi : un raté potentiel ?

Actualités - Société - Posté on 01 Sep 2011 at 9:03 par cnis-mag

117u2

L’affaire est révélée par l’association SOS-Hadopi : la Haute Autorité aurait reporté sine die la convocation devant la commission de protection des droits (CDP) d’un présumé contrevenant, et ce, par le plus grand des hasards, après que la personne ait demandé l’aide de SOS-Hadopi et que ladite association ait débuté une enquête auprès du fournisseur d’accès. Selon le communiqué de l’association, « il est apparu que ces accusations ne semblaient pas fondées et ne pouvaient constituer un délit de négligence caractérisée ». Chose pourtant étrange, puisque depuis les premiers pas d’Hadopi, les procédures, nous assure-t-on, sont scientifiquement infaillibles, les constatations effectuées par des professionnels irréprochables, et les traces IP aussi révélatrices qu’une empreinte ADN. Et puis, depuis que l’on a expliqué à la population Internaute de 7 à 77 ans avec force détails comment configurer un firewall, paramétrer une DMZ et utiliser le bon protocole de chiffrement « à la mode » qui va bien (Wep si l’on en croit les affirmations de certain Ministre défenseur de la Riposte Graduée), il devrait être impossible qu’une personne soit poursuivie indûment …

Laisser une réponse