Le business de la sécurité dans une forme éblouissante

Etude - Tendances - Posté on 07 Juil 2009 at 9:24 par cnis-mag

JustaBigGeekAlors que les restrictions budgétaires vont bon train dans les principales entreprises œuvrant sur le secteur de la sécurité des S.I., le Gartner publie une étude affirmant que l’année 2008 a été plus que prospère pour les éditeurs de logiciels de sécurité. Les ventes mondiales auraient atteint 13,5 milliards de dollars, en progression de 18,6% par rapport à l’année 2007. Une demande poussée notamment par l’envolée des appliances de protection email et Web.

Parmi les principaux gagnants, c’est Symantec qui arrive en tête, et qui détiendrait « encore » 22% du gâteau mondial, et malgré une légère diminution de son emprise, puisque le groupe pesait 24% du marché deux ans auparavant.

Cette légère baisse de forme pourrait être attribuée à une brusque montée en puissance de McAfee, dont la progression en termes de ventes aurait frisé les 20,5 % en 2008. Cette « bonne santé » affichée masquerait, si l’on en croit des rumeurs insistantes, des opérations d’allègement d’effectifs importantes dans les équipes marketing et l’on parlerait même d’un éventuel rachat de l’entreprise par un Dell ou un HP-Compaq.

Si le secteur des appliances se porte comme un charme, certaines de ces passerelles se comportent encore mieux, notamment sur les créneaux des SIEM (Security Information and Event Management, +50%), du filtrage de messagerie (+37,7%) et de la protection Web (29,9%). Les segments les moins profitables ont été, contre toute attente, ceux de la protection du « endpoint » (poste de travail, appareils mobiles etc) et de la gestion des accès Web. Ce furent pourtant ceux qui firent le plus couler d’encre du côté des attachées de presse et des journalistes de la presse spécialisée.

Sous un angle géographique, sans grande surprise, ce sont les pays de l’Europe de l’Est qui ont été les investisseurs les plus actifs. Croissance principalement provoquée par la nécessité d’acquérir et d’assembler des infrastructures de défense qui n’existaient pas jusqu’à présent, et bénéficiant également d’un Euro fort par rapport au Dollar. Les parts des marchés intérieurs de l’Amérique du Nord et de l’Europe de l’Ouest demeurent toutefois prédominants, pesant respectivement 46,4 et 29,9 % du marché mondial.

L’année en cours, prévoit le Gartner, sera bien plus morose, et la croissance du secteur devrait plafonner aux environs de 9%. Une progression très nettement supérieure à celle que connaîtront les autres secteurs d’activité. A titre de comparaison, l’actuel taux de croissance de la Chine (au niveau national) est estimé à près de 7%, et passe pour l’un des plus rapides de la planète.

Laisser une réponse