Les vieilles gloires du hacking ont-elles des remords ?

Documentations - Tendances - Posté on 22 Mai 2009 at 8:08 par cnis-mag

idilykL’initiative de McAfee est, sinon édifiante, du moins très distrayante : l’équipe marketing de l’éditeur a commandé la réalisation de petits films de sensibilisation à la sécurité. Mais des films tournés par des professionnels, avec un découpage précis, un fil conducteur rédigé… on est très loin des vidéo-blogs du monde bidouillant de la sécurité. L’aventure a pour nom “ Stop H*Commerce, The Business of Hacking You ”, une série de court-métrages qui compte déjà quelques épisodes haletants. L’on y traite du danger du Wardriving –une chimère qui a toujours passionné les gourous du hacking- du vol d’identité, des botnets, des virus… Espérons que l’antenne française de l’éditeur en éditera une version postsynchronisée ou au moins sous-titrée, pour que les équipes de sensibilisation puissent y puiser quelques séquences utiles

Quelques, mais pas toutes. Car sans aucun doute, l’un des tournages les plus passionnants –et les moins moraux- est celui qui traite de l’origine du hacking informatique, avec l’apparition des premiers phreakers, ces hackers du téléphone. Avec, comme guest star, Cap’n Crunch (aka John Draper) et Steve Wozniak, fondateur d’Apple, qui raconte avec des trémolos de nostalgie dans la voix l’époque où il « hackait » de conserve avec un certain Steve Jobs. Un moment d’anthologie et de véritable histoire, de moins en moins connue du public, et qui est régulièrement censurée sur les sites retraçant les débuts d’Apple.

Laisser une réponse