Perte d’information : addition salée pour Heartland

Actualités - Fuite d'information - Posté on 04 Fév 2009 at 8:59 par cnis-mag

mindgutterDepuis le 28 janvier, le nom d’Alicia Cooper hante les pires cauchemars des dirigeants de Heartland. Heartland, c’est cet intermédiaire bancaire spécialisé dans le petit commerce, et dont une fuite du système informatique aurait potentiellement exposé plusieurs millions d’identités bancaires. Et Alicia Cooper, par le biais du cabinet d’avocats Chimicles & Tikellis, semble être la première « victime potentielle » à poursuivre l’organisme financier dans le cadre d’une class action. Les motifs invoqués vont de la négligence à la rupture de contrat, rupture des obligations fiduciaires et autres manquements aux obligations qui font toute la noblesse du métier de banquier. Ce n’est probablement là que le premier coup de semonce. Heartland traitait les opérations de près d’un quart de millions d’entreprises, dont bon nombre de commerçants travaillant sur la totalité du territoire US, et il est donc probable que la presque totalité des citoyens Nord Américains ait à craindre une compromission de certaines de leurs opérations bancaires. Il y a donc de quoi alimenter la class action la plus phénoménale de toute l’histoire judiciaire américaine.

Laisser une réponse