Quand pétillent les failles et bondissent les bouchons

Actualités - Alerte - Posté on 15 Nov 2017 at 11:40 par cnis-mag

Jeremy Keith

Les bons correctifs sont comme les huîtres dans les mois en « R » : c’est par douzaines qu’ils se consomment. Et Microsoft est généreux cette fois, avec une grosse bourriche de 4 douzaines de CVE, dont une faille exploitable dans I.E. et un lot assez fourni de rustines pour 2008 Server. Dans la masse de bouchons l’on trouve les fichiers de mise à niveau de Flash Player.

Précisément, chez Adobe, c’est un tout petit peu plus de 5 douzaines de trous (62 très exactement) que l’on bouche d’un coup. La vie sans flash est plus reposante aux yeux des responsables de déploiement.

Laisser une réponse