RFID officiels : encore un hack révélateur

Actualités - Hack - Posté on 24 Oct 2008 at 8:48 par cnis-mag

Vol de donnés, duplication, destruction à distance : les RFID soi-disant inviolables utilisés dans certains documents de voyage et permis de conduire États-Uniens sont vulnérables sans nécessiter de gros efforts, affirment quatre chercheurs de l’Université de Washington ou travaillant pour RSA. Dans cette équipe, l’on retrouve notamment Ari Juels, des RSA Labs, qui s’était déjà longtemps entretenu avec la rédaction de CNIS, précisément à propos de la faillibilité des RFID (voir dossier spécial de notre numéro d’Octobre ).

L’étude de 16 pages parle même de certains aspects rarement abordés sur le sujet. Notamment l’émulation distante d’un RFID à l’aide d’une électronique peut-être plus « conséquente » mais facile à camoufler. Certains côtés de l’étude rappellent les travaux précédents d’Ari Juels, de Melanie Rieback, des équipes de l’Université de Twente, d’Adam Laurie. A noter, un passage absolument passionnant sur les taux d’échec d’une lecture distante, de 40 cm à 200 cm, sur la façon de rendre impossible toute lecture en expédiant un « kill pin » à distance, ainsi que les conseils d’usage et de contre-contre-mesure émis par l’équipe de chercheurs.

Laisser une réponse