Sécurité Informatique, une question (agri)culturelle

Actualités - Sécurité - Posté on 22 Nov 2016 at 6:22 par cnis-mag
Snugg LePup

Snugg LePup

« Le dernier périphérique IoT que j’aimerais voir piraté » écrit Matthew Rosenquist, du laboratoire McAfee, en admirant les caractéristiques techniques d’un tracteur agricole monstrueusement grand, abominablement lourd, terriblement autonome… mais pas encore commercialisé puisqu’il s’agit d’un « concept car » pour cultivateurs fortunés. Un tracteur que les plots bétons d’un barrage de police n’effraye pas franchement, et qui, sous-entend notre gourou sécurité, pourrait bien transporter un chargement d’explosif à côté duquel celui de Timothy McVeigh à Oklahoma City ferait figure de pétard de 14 juillet.

Une histoire de cybermenace à ranger dans la catégorie des « scénarii de cinéma totalement irréalistes » qu’affectionne Bruce Schneier. Au prix du tracteur, le budget de l’arsenal des apprentis terroriste friserait le PIB de l’Argentine et surtout remettrait en question le principe même des conflits asymétriques. Espérons qu’aucun Ministre de l’Intérieur ne parcourra ce genre d’article. Il serait capable de filtrer l’accès du Salon de l’Agriculture, classer les production Mc Cormick au rang d’armes de première catégorie, exiger des barrages de police-gendarmerie la fouille systématique des tonnes à purin et, à l’instar des règlementations imposées aux drones, interdire l’approche des villes dans un périmètre équivalent à 5 champs de betteraves (sucrières).

Laisser une réponse