Un patron d’Equifax à moitié pardonné

Juridique - Jurisprudence - Posté on 24 Oct 2018 at 12:46 par cnis-mag

50 000 USD d’amende, l’obligation de restituer les gains mal acquis et 8 mois d’assignation à résidence. Tel est le verdict condamnant Sudhakar Reddy Bonthu, l’un des patrons d’Equifax qui avait vendu des actions de l’entreprise avant que l’annonce de la fuite de 143 millions d’identités ait été rendue publique. Jun Ying, CIO d’une branche de l’entreprise à l’époque, avait été inculpé pour des motifs comparables et avait plaidé coupable.

Laisser une réponse