Vol d’information : Mot de passe ? Passe !

Etude - Tendances - Posté on 09 Mai 2016 at 7:46 par cnis-mag
BM5k

BM5k

Une étude portant sur l’ensemble des failles déclarées ayant occasionné une fuite d’information révèle que, dans 22% des cas, la cause initiale est le vol d’un couple identifiant/mot de passe. Ladite étude a été réalisée par Centrify et financée par le Cloud Security Alliance.

Rien de franchement nouveau sous le soleil. Les intrusions se suivent et les causes demeurent les mêmes. La progressive évolution de l’informatique interne d’entreprise vers des délocalisations « Cloud » laisse donc prévoir un accroissement quasi certain de ce genre de sinistres… il est logique que le CSA s’en inquiète.

Les victimes de ces fuites de données représentent 17% de l’ensemble des responsables NTIC interrogés lors de cette étude. 57% estiment n’avoir subi aucune intrusion ayant occasionné de telles conséquences (rappelons au passage qu’il faut toujours en moyenne plus de 300 jours pour que de tels problèmes soient découverts) et 26%, plus prudents, prétendent « ne pas savoir ».

Ce qui surprend le plus les experts ayant conduit l’étude, c’est que le taux d’équipement de protection et le type d’outils utilisés (firewall, SSO, token, authentification à facteurs multiples, outils de management de flotte d’appareils mobiles etc.) ne varie pas d’une entreprise à l’autre, qu’elle ait été victime ou non. Les « protégés » le seraient donc tout simplement parce qu’ils ne seraient pas encore victimes… ou ignorent l’avoir été.

Laisser une réponse