Microsoft : peur des scarewares, angoisse pour les professionnels

Etude - Tendances - Posté on 16 Nov 2009 at 1:01 par cnis-mag

artwerk by alphadesignerMicrosoft publie son septième Microsoft Security Intelligence Report (SIR). Deux tendances notables y sont dégagées. En premier lieu une augmentation de100% d’un trimestre à l’autre des infections par vers. Ensuite, une chute notable des « faux outils de sécurité » (-20%).

Grignotages de vers en hausse, donc, tout comme l’ont fait remarquer les autres éditeurs d’A.V.. Une croissance marquée par une recrudescence des infections véhiculées par supports physiques, clefs usb notamment. Conficker, classé numéro3 « toutes catégories confondues » par les principaux vendeurs d’outils de défense périmétrique, n’est, quant à lui, « même pas classé dans les 10 premiers vecteurs d’infection si l’on ne considère que le secteur grand public ». Une explication fort simple à cette métrique à contre-courant : les particuliers sont de plus en plus et de mieux en mieux protégés par les mises à jours automatiques… Conficker est devenu spécifiquement un ver s’attaquant aux entreprises et qui profite des temps de latence et des hiatus de diffusion liés aux politiques de déploiement de patchs mis en œuvre dans les grandes entreprises.

Autre chiffre relativement optimiste : la forte régression du ver Zlob, qui n’a compté « plus que » 2,3 millions de désinfections enregistrées au cours du semestre, contre près de 21 millions de détection au plus fort de son activité il y a près de 2 ans.

En France,précise le communiqué de l’éditeur, « sur le premier semestre 2009, le taux d’infection était de 7,9 (soit 7,9 systèmes infectés pour 1000 systèmes traités par le MSRT). Ce taux est inférieur de moins de 1 point à la moyenne mondiale (8,7). Les infections dues à des Malwares ont encore augmenté de manière significative, 79,6% des ordinateurs infectés au 1er semestre 2009 l’étaient par des Malwares contre 61,2% au 2èmesemestre 2008. Les infections par chevaux de Troie ont été détectés sur 34,4 % des PC infectés, soit une croissance de 24,7 % par rapport au second semestre 2008, et représente 8 parmi les 25 familles d’infections majeures détectées. ».

Laisser une réponse