Un CISSP pour les développeurs

Actualités - Documentation - Posté on 26 Sep 2008 at 8:55 par cnis-mag

Programmeurs de tous pays, CSSLPisez-vous ! Encore une certification portant un nom abracadabrant : Certified Secure Software Lifecycle Professional (CSSLP). C’est là un diplôme qui s’adresse tant aux chefs de projets qu’aux programmeurs, analystes programmeurs et ingénieurs, et qui dépend de l’un des organismes de certification les plus connus du monde de la sécurité, l’ ISC2 (prononcer ISCee square), déjà à l’origine du CISSP.

Cette annonce est intéressante à plus d’un titre. D’un point de vue pécuniaire tout d’abord, puisque qu’une récente étude prouvait que seuls les professionnels possédant une qualification « sécu » pouvaient espérer une augmentation de salaire, dans un contexte général orienté à la stagnation, voir à l’érosion du pouvoir d’achat. Sous un angle historique et politique ensuite, car le « secure lifecycle development » est devenu une nécessité, chez Microsoft notamment, mais également auprès de la plupart des autres grands éditeurs. Ne serait-ce que pour répondre au mécontentement croissant des usagers et tenter de minimiser les coûts élevés des correctifs à posteriori. Parfois, certains « bugs de conception » obligent les auteurs de programmes à remettre à plat une grande partie de leurs codes, opération qui s’effectue en général au détriment des développements futurs et qui constitue une perte sèche pour l’entreprise.

La mise en place d’une politique d’écriture normée et sécurisée, prévue pour s’intégrer tout au long de la vie du logiciel est donc là une réaction motivée plus par des soucis de rentabilité que par des considérations altruistes… ce qui laisse espérer enfin une mise en application plus sérieuse que par le passé.

Laisser une réponse